Auguste Emmanuel Pointelin

Pointelin est né à Arbois le 23 juin 1839. 

Son père Laurent Pointelin, vigneron comme bon nombre de ses compatriotes était cafetier. Il fera ses études secondaires au collège de la ville, ce même collège qu’avait fréquenté il n’y a pas si longtemps Louis Pasteur. Il fut un élève très brillant obtenant tous les prix, excellant en mathématiques et en grec.

Son professeur de dessin Victor Maire Peintre dolois décèle ses talents artistiques. Mais il l’invite à suivre de bonnes études afin de s’assurer avant tout d’un revenu. 

Devenu bachelier en 1858 et afin de financer ses études il devient maître répétiteur  au collège à Douai. 

En 1866, il est nommé professeur de mathématiques à Avesnes sur Helpe. 

Après quelque dix années il est nommé au Lycée parisien Louis le Grand.  Il y restera jusqu’à sa retraite.

En parallèle il s’adonnait à la peinture. En 1866, il est expose au « Salon » deux tableaux. Très exigeant avec lui-même il va peindre dans des techniques aussi diverses que le fusain, l’aquarelle, la peinture à l’huile et le pastel. Pointelin allait passer près d’un quart de siècle dans la capitale. Son atelier se situe rue Mayet (Paris 6eme) Il y créa le mouvement Pastelliste. Sa renommée est allée grandissant. On expose ses toiles à Anvers, Londres, Stockholm, aux Etats-Unis. Des musées japonais en acquièrent. 

Il sera présent aux expositions universelles de 1889 et 1890, il obtint deux médailles d’or. Jules Grévy achètera volontiers ses œuvres pour les offrir aux hôtes de l’Elisée. Il revint en retraite à Mont en 1899 chez ses amis M. et M. Bavilley. Il continua à peindre éternellement son Jura qu’il aimait tant, des fusains en « clair obscur » jusqu’à sa mort en 1933. Il est enterré auprès de son ami de toujours : Jules Grévy.

Texte : Association AMOUS / Mairie de Mont-sous-Vaudrey

Sur un plateau du Jura, l'automne
Musée des Beaux-Arts de Dole
Paysage
Musée des Beaux-Arts de Dole